Le portage salarial : un régime de travail intéressant

Le portage salarial : un régime de travail intéressant

18 septembre 2019 0 Par Nathalie

En France, les travailleurs ont le choix entre plusieurs statuts pour exercer leurs métiers en toute indépendance. Néanmoins, le portage salarial reste le régime de travail le plus prisé en raison de la stabilité financière qu’il octroie. À mi-chemin entre le salariat et l’auto-entrepreneuriat, ce concept assure au principal concerné des revenus stables tout en lui offrant une meilleure sécurité sociale. Avant de devenir salariés portés, les intéressés doivent cependant bien se renseigner. Ci-dessous, l’essentiel à savoir.

Fonctionnement du portage salarial

Pour commencer, une définition claire s’impose. Le portage salarial met en relation trois parties bien distinctes : le travailleur indépendant rebaptisé salarié porté, une entreprise intermédiaire et un client quelconque. Le professionnel dispense ses services comme n’importe quelle autre personne exerçant sa profession en toute autonomie. Toutefois, ses prestations seront facturées au nom de la société de portage. Celle-ci assure le recouvrement des impayés et règle toutes les démarches administratives liées aux activités de l’intervenant. En contrepartie, cette entité soustrait des frais de gestion aux recettes pour ensuite verser le reste à titre de salaire. A l’aide de ce procédé, le principal concerné transforme ses honoraires en une rémunération mensuelle et accède au statut de salarié. Il signera un contrat de travail et une convention de portage lorsqu’il intégrera l’établissement porteur. Grâce à cela, le travailleur bénéficie de tous les avantages liés au salariat. Il profitera d’une prise en charge des frais de soins, du droit à la formation ainsi que des allocations de chômage.

Le portage salarial est un régime de travail assez réglementé. Il fait l’objet d’une convention collective assurant aux salariés portés de jouir pleinement de leurs droits. Ce texte concerne tous les secteurs confondus. On note cependant certaines différences dans les modalités de payement du salaire. Auprès de certaines agences spécialisées, l’établissement porteur ne verse pas le montant promis en cas d’impayé. Les intéressés ont donc intérêt à s’attarder sur ce détail avant de choisir la société porteuse.

Se lancer dans le portage salarial

Le portage salarial fait naître des profits non négligeables et bien concrets. Dans tous les cas, on retiendra surtout l’acquisition d’une meilleure sécurité sur le plan social. D’un côté, le consultant va pouvoir garder tous les avantages qu’il a déjà reçus en tant que salarié. De l’autre, il aura la liberté d’exercer son activité sans se déclarer comme travailleur indépendant. Il se préserve ainsi de toutes les tâches administratives, comptables, fiscales et juridiques auxquelles un freelance doit se conformer. L’intervenant ne perdra pas pour autant son autonomie dans l’exercice de ses fonctions.

Par ailleurs, ce statut attire de nombreux profils. Concrètement, les métiers du web sont les plus représentés pour ne citer que les développeurs ou les infographistes. Par contre, il faut reconnaître que ce régime de travail est aussi parfait pour les retraités qui souhaitent se lancer en tant que consultants. Les salariés qui envisagent une reconversion professionnelle y trouveront également satisfaction. Enfin, il s’agit d’une opportunité à saisir pour les serial entrepreneurs. Le portage salarial permet effectivement de tester un concept et d’observer le succès d’une offre innovante.