Se lancer à la conquête de la riche culture polynésienne

Se lancer à la conquête de la riche culture polynésienne

12 juin 2020 0 Par Sarah

Comme les belles femmes, la Polynésie n’est pas qu’une jolie apparence. Ces îles regorgent d’histoires et de cultures. Il faut apprendre à regarder au-delà des plages de sable fin et des eaux turquoise. La Polynésie garde l’essentiel de sa beauté dans son âme. Celle-ci se révèle à travers sa culture. Zoom sur celle-ci.

Connaître et respecter les croyances et les tabous persistants en Polynésie

Les croyances restent profondément ancrées dans la culture polynésienne. Les marae font partie des monuments les plus connus. Les habitants leur prêtent énormément d’usages. D’une manière générale, il est admis qu’il s’agit de temple ou de lieux de culte ancien. Les gens ignorent encore si ces endroits étaient réservés à des divinités bienfaisantes ou le contraire. Au cours des années, ils devinrent des lieux de célébration et de rassemblement. Même de nos jours, les habitants déconseillent fortement aux touristes de déranger la moindre chose sur ces lieux mystérieux. Le ahu, ou l’autel surtout ne doit jamais être touché. Certains visiteurs disent ressentir une présence autour de ces endroits. Les Polynésiens appellent cet esprit le mana. Celui-ci protège le tiki. Ce dernier est la passerelle qui relie notre monde à celui de l’au-delà. Il se présente sous la forme d’une statuette.

Partir à la découverte de l’histoire et des témoignages du passé polynésien

La Polynésie a fait l’objet de la convoitise des explorateurs. Les îles furent colonisées. Les Anglais et les Français se disputèrent ces bouts de paradis. Mais comme on peut le constater jusqu’à aujourd’hui, ce sont les Français qui remportèrent la victoire finale. Cette guerre d’appartenance apporta des conflits religieux. Les temples et les églises constituent les témoignages de ces époques. Des agences proposent certainement des circuits en polynesie centrés sur ce type de découvertes. Les musées racontent également les étapes du quotidien des habitants de l’île. Celui ethnographique de Punaauia regroupe des éléments de la vie des locaux de ces îles. Plus précisément, il est chargé de tous les vestiges qui touchent l’Océanie. Il protège, restaure et expose des pièces intéressantes pour que le public comprenne mieux ces contrées. En effet, faire la diffusion du patrimoine polynésien fait partie des tâches du musée.

Place de la danse et du chant dans la culture polynésienne

Les danses polynésiennes fascinent ceux qui les voient par la grâce et la beauté des exécutants ou exécutantes. Mais ces chorégraphies sont plus que de simples divertissements offerts aux touristes. Elles constituent des célébrations, et racontent des histoires. Le festival de Heiva, le plus important de Tahiti, montre diverses formes de culture de la Polynésie. Il y a du chant polyphonique, de la danse rythmée par les percussions, des concours sportifs, des expositions d’art, etc. Il est possible d’admirer ce festival lors des circuits en polynesie si le voyage se déroule dans la bonne période. Au quotidien, les femmes dansent pendant l’exécution de certains travaux. Les chants racontent des histoires ou transmettent des sagesses. Si une danse l’accompagne, les mouvements sont la traduction corporelle de ce qui est dit. Auparavant, les enfants apprenaient à danser très tôt, afin de connaître et maîtriser leurs corps.